La vie après la séparationComposer avec les hauts et les bas de la vie sans fumer.

Demeurer non fumeur.

Tu es maintenant un non fumeur. Tu t’es séparé et tu es passé à autre chose. Tu es maintenant confronté au défi de demeurer non fumeur, quoi qu’il arrive. Comme ce fut le cas pour la première rupture, demeurer non fumeur nécessitera une planification et un engagement de ta part. Par contre, à en juger par les efforts que tu as déjà faits, tu ne devrais pas avoir trop de difficulté à demeurer non fumeur. Tu sais comment gérer les fortes envies de fumer, comment résister à la tentation de reprendre avec la cigarette et comment profiter de la vie sans te tourner vers ton ancienne flamme.

Modifier ton comportement.

Même si tu avais de très bonnes raisons de rompre avec la cigarette, il peut encore t’arriver de penser à en allumer une de temps en temps. Le meilleur moyen de résister à la tentation est de l’éviter dès le départ. Même si elle peut paraître trop simple, cette tactique est vraiment efficace.
  • Évite les endroits où tu voudras fumer et visite-en plutôt de nouveaux.
  • Évite les activités que tu associes à la cigarette et trouve-toi un nouveau passe-temps ou un nouveau sport.
  • Évite tes amis fumeurs jusqu’à ce que tu te sentes plus fort. Mais sois honnête avec eux en leur faisant savoir que tu veux conserver leur amitié, mais qu’il est important pour toi de ne pas fumer. Dis-leur que tu ne t’attends pas à ce qu’ils abandonnent la cigarette, mais que tu aimerais qu’ils t’aident et qu’ils t’épaulent au sujet de ta propre séparation d’avec cette dernière.

Garde le contrôle sur ce qui t’entoure.

Lorsque tu étais en couple avec la cigarette, tu as pris certaines habitudes. Par exemple, tu fumais peut-être plus avec un verre à la main ou en présence de certaines personnes au travail. Tu as probablement répété ces habitudes de consommation tellement souvent que tu t’es entraîné, en fait, à fumer une cigarette chaque fois que tu te retrouves dans ce genre de situation. Fumer est probablement devenu automatique au point où tu en allumais une sans même y penser. Si tu souhaites demeurer un non fumeur, tu devras inverser cet entraînement. Une façon de le faire consiste à garder le contrôle sur ce qui t’entoure.

Gérer le stress.

De nombreux ex-fumeurs disent qu’ils sont particulièrement tentés de reprendre avec la cigarette lorsque leur niveau de stress est élevé. Des problèmes au travail, le fait que tu t’occupes d’un proche malade, des difficultés financières, même des vacances, peuvent augmenter le stress et te rendre plus susceptible de succomber. Ne laisse pas le stress devenir une raison pour reprendre avec la cigarette. Lorsque tu sens que la pression de ta vie commence à s’accumuler, prends un recul de quelques minutes. Va marcher, écoute ta musique préférée, lis un bon livre ou appelle un ami en qui tu as confiance. Fais ce qu’il faut pour ne pas penser à la cigarette. Voici quelques exercices apaisants qui ont marché pour d’autres personnes :

La méthode « évite, modifie et accepte ».

Évite

La meilleure solution consiste parfois à éviter le problème dès le départ. Par exemple : Quelqu’un te demande une faveur. Tu te sens déjà stressé et tu sais que tu n’as pas assez de temps pour lui donner un coup de main. Au lieu de te stresser encore plus, dis-lui que tu ne peux pas l’aider maintenant. Éviter le stress. Éviter la cigarette.

Modifie

Une autre façon de régler un problème consiste à modifier la situation afin de la rendre moins stressante. Par exemple : Tu as une longue liste de tâches à accomplir et tu manques de temps. Au lieu d’essayer de tout faire et de t’exposer au stress, contente-toi de faire les plus importantes et sois fier de toi lorsque tu les termines. Demande à quelqu’un de t’aider ou change tes plans afin d’avoir assez de temps. Modifie la situation stressante.

Accepte

Lorsque tu ne peux pas éviter ou changer un problème, tu dois accepter le stress du mieux que tu peux. Garde les choses en perspective. Par exemple : Ton auto tombe en panne et tu ne peux pas te rendre à un rendez-vous. Au lieu de te dire que c’est terrible, essaie de voir l’événement comme un incident simplement désagréable ou un peu embêtant. Ce n’est pas la fin du monde. Tu peux prendre l’autobus ou un taxi ou reporter ton rendez-vous. Accepte la situation. La méthode « évite, modifie et accepte » marche vraiment. Essaie-la.

Planifie des événements pour souligner l’anniversaire de ta séparation d’avec la cigarette.

Inscris la date de ton anniversaire et, au cours des six premiers mois qui suivront ta séparation, organise une fête spéciale chaque mois pour souligner le jour de ta rupture. À l’occasion de l’anniversaire qui marquera les six premiers mois et de celui qui soulignera la première année, organise une fête avec une partie de l’argent économisé au moyen de ta rupture et récompense-toi en te procurant ce que tu as toujours voulu. Continue de te récompenser de temps à autre avec le reste de l’argent que tu as épargné. Tiens compte de l’argent que tu as épargné à l’aide de l’application mobile Je te laisse.

Quelques réflexions pour terminer.

Si tu as réussi à passer au travers des deux premiers mois sans fumer, tu as beaucoup de raisons d’être fier. Les symptômes de sevrage de la nicotine atteignent leur paroxysme tout de suite après la première rupture, mais les effets psychologiques, émotionnels et sociaux peuvent durer pendant de nombreux mois. Ne sois pas surpris s’il t’arrive parfois d’être tenté de fumer une cigarette deux ans, trois ans ou même quatre ans après ta séparation. Souviens-toi des outils que tu as découverts ici et continue de t’en servir. N’oublie pas que la tentation finit toujours par passer. Encore une fois, félicitations! Tu as rejoint les rangs des millions de Canadiens qui profitent de la vie sans fumer. Le monde t’appartient de nouveau.