Une fois que tu as arrêté de fumer

La vie continue après avoir cessé de fumer.

Tu es officiellement non-fumeur/fumeuse. Félicitations! Tu vas commencer à te sentir de mieux en mieux chaque jour.

 

Tandis que tu lis ceci, ton corps commence probablement déjà à se remettre des dommages causés par cette cigarette diabolique. Tu pourrais te sentir étrange au cours des prochains jours, mais ne te décourage pas. Toutes les ruptures sont suivies d’une période d’adaptation : c’est tout à fait normal. Voici les sensations que tu peux t’attendre à ressentir dans les heures, les mois et les années qui suivront ta séparation :

Après vingt minutes

La pression sanguine diminue à un niveau similaire à celui d’avant la dernière cigarette.

Après huit heures

La concentration de monoxyde de carbone (gaz toxique) dans ton corps revient à la normale. Ton organisme reçoit probablement plus d’oxygène, et ta pression artérielle est vraisemblablement en baisse.

Après une journée

Le risque de souffrir d’une crise cardiaque commence à diminuer.

Après deux semaines

Tes voies respiratoires se détendent, et tu peux faire entrer plus d’air dans tes poumons et mieux respirer.

Après un mois

Tu devrais tousser moins, et tes poumons devraient fonctionner encore mieux.

Après un an

Le risque de souffrir d’une maladie coronarienne est environ deux fois moins élevé que chez un fumeur moyen.

Après cinq ans

Le risque de souffrir d’un accident vasculaire cérébral est le même que chez un non-fumeur.

Après 10 ans

Le risque de mourir d’un cancer du poumon est beaucoup moins élevé, de même que le risque de développer un cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du rein, du foie ou du pancréas.

Après 15 ans

Le risque de souffrir d’une maladie coronarienne est à un près le même que chez un non-fumeur.

Maintenant que tu as cessé de fumer, un autre défi t’attend : vivre sans fumée. Comme pour arrêter de fumer, il te faudra de la planification et de l’engagement. Toutefois, en tenant compte de l’effort que tu as déjà déployé, on peut dire avec assez de certitude que tu peux y arriver.

 

Malgré tout ton dévouement, il se peut que certains jours soient plus difficiles que d’autres. Voici des conseils pour ne pas déraper, quels que soient les obstacles que la vie met sur ta route.

Détermine tes habitudes et tes envies

Lorsque tu fumes, tu développes certaines habitudes, comme de fumer plus lorsque tu prends un verre ou après le travail. Tu as probablement répété ces habitudes si souvent que, maintenant, tu prends simplement une cigarette automatiquement lorsque ces situations se présentent.

 

Pour ne pas déraper, tu dois éliminer ce conditionnement. Reconnais les situations où tu voudras fumer plus que d’habitude. Si tu dois éviter une situation ou remplacer un comportement par un autre jusqu’à ce que tu sois plus convaincu d’y parvenir sans fumer, c’est aussi parfaitement correct.

Évite la tentation

C’est tout à fait normal d’avoir encore envie de fumer de temps en temps. La façon la plus simple de surmonter cette envie est d’éviter la tentation en premier lieu. Par exemple :

 

  • Sors dans des endroits où tu ne fumes pas habituellement.
  • Trouve des passe-temps que tu n’associes pas à la cigarette.
  • Dis à tes amis que tu trouves difficile d’être avec eux lorsqu’ils fument.

Gère ton stress

Beaucoup d’anciens fumeurs affirment que plus ils vivent de stress, plus ils sont tentés de prendre une cigarette. Lorsque tu sens que la pression dans ta vie commence à monter, accorde-toi quelques minutes pour prendre du recul. Fais tout ce que tu peux pour ne pas penser à fumer. Il existe des façons plus saines de gérer le stress.

Éviter

Parfois, la meilleure solution est d’éviter le stress non nécessaire en premier lieu. Pas de stress, pas de cigarette.

Modifier

Change la situation pour qu’elle soit moins stressante. Demande l’aide de quelqu’un lorsque les choses sont trop difficiles.

Accepter

Les problèmes n’ont pas tous une solution. Rappelle-toi que ce n’est pas la fin du monde et essaie d’être positif.

Célèbre l’anniversaire du jour où tu as cessé de fumer.

Ce n’est pas facile d’arrêter de fumer – tu mérites de célébrer! Souligne la journée où tu as cessé et gâte-toi à tes anniversaires hebdomadaires ou mensuels pour les premiers mois.

 

Lorsque tu as cessé de fumer depuis six mois, utilise l’argent que tu as économisé en n’achetant pas de cigarettes pour te procurer quelque chose que tu as toujours voulu! Continue de célébrer ta réussite de temps en temps, comme aux anniversaires annuels du jour où tu as cessé de fumer ou lorsque tu surmontes un facteur de stress majeur sans cigarette.

Parlons-en

Joins-toi à la conversation pour faire savoir à d’autres comment tu as réussi sans fumer, ou demande de l’aide pour vivre sans fumée à ceux qui ont réussi.

 


RACONTE TON HISTOIRE